Association Stea de Satu Mare

L’association Stea lutte contre l’exploitation des jeunes et des enfants et les aide à devenir indépendants, à travers des activités pédagogiques et éducatives.



joi, 16 august 2012

Des remarquables actions de volontariat en bénéfice des enfants et des jeunes de la rue à Satu Mare


Avec le soutien des bénévoles français de l’Association Solidarité Enfance Roumanie, les enfants et les jeunes de l’Association Stea ont eu un été inoubliable.
Entre le 8 Juillet et le 11 aout, 3 groupes de français ont soutenu la participation des plus méritants des enfants et jeunes de la rue qui fréquentent le centre de jour de l’Association Stea a 3 camps éducatifs organises a Cavnic, département de Maramures en Roumanie.
Ces actions sont le résultat du travail de cette année de 31 jeunes français, pour la plupart des élèves au lycée Saint Louis de Gonzague à Paris et des étudiants, tous bénévoles de l'association Solidarité Enfance Roumanie, qui à travers des activités de collecte de fonds et une grande implication, ont réussi à rassembler les ressources nécessaires.
Un des principaux sponsors qui a répondu à l’appel au don des jeunes bénévoles français est la compagnie S.C. LAFARGE CIMENT (ROMANIA) S.A., qui a accepté de soutenir le camp organisé entre le 8 et le 15 Juillet à hauteur de 8500 RON.
Le nombre total d’enfants et jeunes qui ont participé aux 3 camps est de 20 personnes des bénéficiaires de services sociaux au centre de jour de l’Association Stea. Ceux-ci ont été choisis en base des bons résultats qu’ils ont obtenus au niveau du développement d’habilites et compétences de vie, du changement positif de comportement, du respect des taches et des engagements et de l’implication qu’ils ont démontré au cours des activités éducatives mis en place en 2011 – 2012 a l’Association Stea. Cette sélection a été possible principalement grâce a un système complexe d’évaluation des bénéficiaires implémenté au centre de jour, qui permet aux jeunes d’obtenir ou de perdre des points les jours ou ils font le choix de fréquenter le centre de jour, en fonction des différents critères (implication, motivation, comportement, niveau d’hygiène et d’autres compétences développées). Avec les points accumulés, les enfants et jeunes peuvent « s’acheter » les produits d’hygiène dont ils ont besoin au cours de l’année au centre de jour, mais aussi ils peuvent utiliser leurs points pour « s’acheter » une place aux camps éducatifs et aux autres événements socioculturels spéciaux organisés périodiquement a l’Association Stea.
Ce mécanisme a un rôle très important dans la lutte contre l’assistanat, auquel malheureusement beaucoup d’enfants et jeunes de la rue sont habitues depuis leur enfance. Ainsi, ils apprennent qu’ils doivent faire des efforts et travailler pour obtenir ce dont ils ont besoin ou ce qu’ils désirent  et ils apprennent que le fait qu’il soient des personnes en difficultés ne veut pas dire automatiquement qu’ils ont droit a toute aide sans aucun effort de leur part. En même temps ce système encourage les enfants et les jeunes de fréquenter régulièrement le centre de jour et de s'engager dans des activités éducatives menées au jour le jour, augmentant ainsi leurs chances d'apprendre des choses utiles et de développer des compétences de vie autonome pour chercher et trouver des solutions à long terme pour un changement positif dans leurs vies.
Les trois camps (8 – 15 Juillet, 19 – 25 Juillet, 6 – 11 Aout) ont demandé dans la phase préparatoire ainsi que dans la mise en place, un considérable effort mené par les équipes d’animateurs socio-éducatifs français coordonnés par le responsable du centre de jour aide par le volontaire international de la francophonie ainsi qu’une bénévole française en voie de devenir éducatrice spécialisé, pour assurer le meilleur programme qui puisse avoir un grand impact éducatif au niveau des enfants et jeunes de la rue. La nouveauté par rapport aux autres années est l'introduction d'un programme de coaching qui a permis que chaque enfant et jeune de la rue aye un responsable qui était un des membres de l'équipe éducative, bénéficiant ainsi d’attention et soutien individualisés.
Le programme des camps a été très intéressant : activités d’animation, danse, sport, jeux en plein air, feu de camp, randonnes dans le foret en profitant de l’aire de montagne.
Les enfants et les jeunes ont eu un comportement exemplaire, profitant de la possibilité de l'expérience interculturelle et se sentir particulièrement appréciés par les jeunes français viennent passer quelques jours avec eux dans une atmosphère de compréhension et d'acceptation, excellent outil pour l'association Stea afin de soutenir la croissance de l'estime de soi de ces enfants et les jeunes qui dans la vie quotidienne sont traitées par d'autres avec mépris et la discrimination.
Cette été on n’a pas oublié non plus les autres enfants et jeunes des rue, qui en différents raisons n’ont pas eu la possibilité d’aller en camps. Un quatrième groupe de bénévoles français a mis en place entre le 6 et le 11 Aout, spécialement pour eux, un projet d’animation socio-éducative au centre de jour de l’Association Stea a Satu Mare. En cette période les portes du centre de jour ont été ouverts pour tous les enfants et les jeunes des rues qui sont restes a Satu Mare pour un programme prolongé (10h00 – 18h00) d’activités spéciaux d’animation socio-éducative, activités sportives, jeux en plein air, cinéma.  Le groupe de français composé par 2 filles et 3 garçons ont préparé et ont mis en place ce projet au bénéfice des enfants et jeunes de la rue avec beaucoup d’implication, réussissant de trouver les ressources y compris pour offrir un repas chaud par jour pour tous les enfants et jeunes du centre de jour payant des services de catering d’un restaurant de Satu Mare.
L’association Stea félicite les membres des équipes impliques dans ces projets pour les merveilleuses actions qu’ils ont mis en place et leur remercie pour l’engagement et la solidarité qu’ils ont démontré, contribuant grandement a compléter les activités courantes que notre association  met en place d'un désir d'éduquer et d'aider les enfants des rues et des jeunes en les motivent à vouloir et à s'efforcer pour se construire une vie meilleure.

Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu