Association Stea de Satu Mare

L’association Stea lutte contre l’exploitation des jeunes et des enfants et les aide à devenir indépendants, à travers des activités pédagogiques et éducatives.



miercuri, 26 iunie 2013

La vie de Gergo!




Il est né le 4 mars 1992. Cadet de la famille il vie avec ces deux frères et ces sœurs jusqu’à l’âge de 7 ans. Le plus petit de la Famille Step Gergo se trouve ici à Stea pour recevoir une chance de vivre une meilleur vie… Une vie que la plupart d’entre nous bénéficie. Nous avons écoutés son histoire et nous le partageons avec vous…0


A l’âge de 7 ans, lorsque les garçons ressemblent à Batman et Zorro, quand les enfants se préparent auprès de leurs parents pour la première journée d’école en achetant de nouveaux habits, des objets pour l' ecole était emmené sans aucune explication par ses parents dans une nouvelle place a l’extérieur de Satu Mare. Cette « nouvelle place » était un orphelinat situé à Odoreu.

-Que-fais-je-ici ? demanda l’enfant
-Tes parents t’ont abandonnés, tu vas t’habituer, c’est un orphelinat, lui a répondu une des employées de l’orphelinat.

Depuis ce moment Gergo n’a jamais posé de questions. Il savait rien de ses sœurs et frères, il ne savait pas pourquoi sa maman venait de temps en temps et pleurait sans donner des explications. Mais il est habitué et cela était déjà un début. Il a fait ses premiers pas à l’école générale d’Odoreu, mais après une année il a été transporté dans un autre orphelinat celui d’ Halmeu.

« Au début j’étais paniqué je ne savais pas ce qu’il se passait. Après un certain temps je me suis habitué à Odoreu et je ne comprenait pas pourquoi encore une fois on me déplaçait comme du bétail dans un autre orphelinat sans me donner une explication qui puisse justifier ce départ. »

Cependant je n’était pas malheureux, en effet, à Halmeu, j’ai pu retrouvé mes sœurs qui m’attendaient avec impatience. ‘Retrouver une part de ma famille est plus important que n’importe qu’elle ville…’ se disais Gergo.

Encore 3 ans se sont passés pendant que Gergo habitait dans le milieu d’une grande famille d’enfants abandonnés et orphelins. Il se disait tous les jours pour se donner du courage «tant que je suis auprès de mes sœurs tout va bien ».

Néanmoins la souffrance du a l’abandon de sa mère était de plus en plus dure à vivre. Sa mère en était consciente mais il ne pouvait en être autrement. Elle était la seule à gagner de l’argent dans une grande fille comptant seulement des enfants trop jeunes pour gagner leurs vies et participer aux dépenses courantes.
Sa souffrance s’alourdissait du fait qu’en tant que mère elle ne pouvait malgré son amour ces enfants près d’elle. Ce regret de ne pouvoir leur offrir ce que toutes mamans voudraient offrir aux siens meurtrie encore plus son âme.
Son mari alcoolique dépensait son argent dans l’alcool et représentait plus un poids pour la famille qu’une ressource d’argent sur laquelle pouvait s’appuyer la famille.

Gergo voyait bien que la santé de sa mère empirait chaque semaines. Elle maigrissait à vue d’œil mais que pouvait-t-il faire pour aider sa mère ?

Il l’a toujours aimé même si elle l’a abandonné à un orphelinat. Il s’inquiétait pour elle et cela le rendait triste de la voir comme cela. Il aimait le week-end car il savait qu’il verrait sa mère et pouvait recevoir les câlins et la tendresse que nul autre ne peut donner. Mais peu de temps après que Gergo eu 12 ans sa maman n’est pas revenue. La tristesse de ces sœurs lui ont amenées à penser que quelque chose n’allait pas.
A la fin elles lui ont dit :
- Maman est mort d’un cancer !
Depuis ça Gergo a pris une pause. Pendant plus d’un mois il se réfracta sur lui-même sans dire un mot. Il souffrait beaucoup à tel point qu’il ne su comment gérer la situation. Il pleura à chaude larme sans savoir que faire pour calmer sa souffrance. Il continua de rêver de sa maman, de s’imaginer qu’ils se racontent des histoires, de penser que lorsqu’il sera grand, il connaitra une fille qu’il aimera et formera une famille. Lutter pour trouver un sens à sa vie et faire quelque chose dans sa vie de constructif est très difficile, mais il se dit que s’il réussit sa maman le regarderais du ciel et serait fier de lui.

3 années passèrent et le cancer revenu pour prendre son papa et sa grand mère. Les années passent et Gergo est sorti à l’âge de 18 ans de l’orphelinat en gardant toujours en tête de réaliser quelque chose de bien dans sa vie. Cette volonté l’a conduit a trouvé un trouvé un emplois d’une durée de 6 mois dans une entreprise de Satu Mare. Avec ce salaire il pu louer un studio et gérer son budget pour survivre.
Mais son contrat ne fut reconduit et il ne retrouva pas un autre emplois aussi important. Les dépenses étant trop élevés pour garder son logement (90€ le loyer). Pourtant il travail périodiquement au lavage de voiture mais ce n’est pas suffisant. Il déménagea dans une chambre chez une de ces sœurs. Mais cette situation n’est que provisoire et en septembre 2012, il dormit au Centre d’urgence de Satu Mare.

C’est un jeune blond avec des beaux yeux bleus. Un garçon qui aime le travail et bien éduqué. Il fréquente les activités de l’Association Stea depuis plus d’une année. A la question que représente pour lui l’ Association Stea Gergo a répondu :
« Ici j’ai appris à faire beaucoup de choses que je ne savais pas avant, comme par exemple réaliser des supports des fleurs. Quand j’ai des problèmes et que je ne sais pas comment les résoudre, je viens et je demande, on m’écoute et me conseil sur la meilleur méthode à suivre. Depuis que je viens ici je suis plus heureux. Les activités que l’on fait ensemble, les compétitions sportives, les spectacles de théâtre ou les sorties dans la communauté me font sentir comme si j’appartenais à un groupe, une famille, ou je peux parler et sur qui compter, ou en fin de compte on m’écoute ! »

La semaine passée Gergo a trouvé un emploi : agent de sécurité. L’ Association Stea lui a offert un téléphone portable qui lui est indispensable dans ce métier et en quelques jours il va bénéficier des services de logement de l’appartement social, comme quatre autres jeunes, qui via ce processus ont pu intégrer par la suite une place dans la société!
Pendant cette période ou il vie dans l’appartement social, Gergo va bénéficier de conseil psychologique pour l’intégration social. L’Association Stea va lui permettre de développer ses habilités de vie indépendante (cuisinier, hygiène personnelle, administration d’un budget etc…) tout en économisant son argent pour louer un logement Independent !

Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu