Association Stea de Satu Mare

L’association Stea lutte contre l’exploitation des jeunes et des enfants et les aide à devenir indépendants, à travers des activités pédagogiques et éducatives.



joi, 12 august 2010

Les jeunes des rues de Satu Mare impressionés par leur rencontre à Carei avec les enfants et jeunes atteints du syndrome Down (trisomie 21)

Le 28 juillet 2010, un groupe de 6 jeunes des rues qui fréquente le centre de jour de l'association Stea de Satu Mare a vécu une expérience remarquable à l'occasion de leur visite au centre de jour de la fondation Down de Carei. Cette action a eu lieu avec le soutien du centre de ressources CREST de Satu Mare, et fait partie intégrante des activités du projet „Accès pour tous à la vie” financé par l'Union Européenne à travers le Programme „Facilitation pour la transition” 2007/19343.03.03 - Intégration à la société des jeunes appartenant aux minorités et groupes désavantagés, ainsi que par le gouvernement roumain. Ce projet est mis en oeuvre par le centre de ressources CREST, en partenariat avec la Direction Générale de l'assistance sociale et de la protection de l'enfance du département de Satu Mare, l'association des handicapés physiques de Satu Mare, la fondation Down de Carei et l'association „Parinti pentru Copii” („Des parents pour les enfants”) de Satu Mare.

L'excursion à Carei a représenté pour les jeunes des rues de l'association Stea leur première visite dans une autre organisation et leur premier contact direct avec d'autres enfants et jeunes bénéficiaires de services sociaux. Par l'interaction avec d'autres enfants et jeunes dans un contexte nouveau, cette expérience les a aidés à développer leurs capacités de vie indépendente et de vie sociale. L'expérience s'est révélée extrêmement fructueuse, et l'assistant social de l'association Stea accompagnateur de l'excursion a été stupéfait et ému du comportement et de l'ouverture dont nos jeunes ont fait preuve tout au long de la journée. Les premiers mots qui lui sont venus pour décrire la visite à la fondation Down ont été „Je suis fier de nos enfants”.

La visite à la fondation Down a été très bien préparée par nos hôtes, qui nous ont dans un premier temps reçus avec du thé, des petits fours et des jeux permettant à chacun de se présenter, ce qui a facilité la prise de contact entre les participants. Après cette phase introductive, les enfants et jeunes des rues ont été invités à prendre part, avec les enfants atteints du syndrome Down (trisomie 21), à 3 ateliers auxquels ces derniers ont l'habitude de participer dans le cadre du programme de la fondation : tressage, pâte à modeler, et fabrication de tableau avec différentes graines. Les activités ont été encadrées par les professeurs volontaires de la fondation Down. Les enfants des rues ne se sont pas seulement parfaitement intégrés aux activités, faisant preuve de beaucoup de patience et de compréhension lorsque leurs nouveaux amis de la fondation Down leur expliquaient comment ils devaient travailler, mais ont même demandé à l'assistant social de préparer des ateliers similaires dans le cadre du programme de l'association Stea. Nous nous en réjouissons beaucoup, d'autant plus que dans le cadre du nouveau programme de l'association Stea, mis en oeuvre avec le financement de la fondation Soros Romania, nous avons entamé dès le 1er juillet 2010 dans notre centre de jour des activités visant à initier les enfants et jeunes des rues aux mystères de quelques-uns des principaux artisanats traditionnels, dans le cadre d'ateliers de thérapie occupationnelle.

Une autre activité a été celle des chants (percussions et voix). Les jeunes de la fondation Down ont commencé par présenter quelques morceaux de leur répertoire, qu'ils ont ensuite chantés tous ensemble. Cette activité a été précédée par 20 minutes d'animation socio-éducative menée par les enfants et jeunes des rues, qui ont pris l'initiative de montrer à leurs nouveaux amis une partie de ce qu'ils ont appris à l'association Stea. Après les activités, les enfants et les jeunes ont été invités à prendre un repas à la fondation Down, ce qui a donné lieu à une nouvelle grande surprise pour notre assistant social : l'une de nos jeunes a expliqué aux hôtes que son groupe ne pouvait pas passer à table tout de suite, mais que tous devaient d'abord se laver les mains, comme ils l'ont appris à Stea. Si l'on garde à l'esprit les graves problèmes de comportement et de retard social de ces jeunes, cette démonstration spontanée est l'un des meilleurs moyens de nous convaincre que nos efforts quotidiens d'éducation, y compris à l'attention des enfants et jeunes des rues les plus difficiles, peuvent s'avérer extrêmement fructueux.

La visite s'est conclue par une activité de groupe lors de laquelle chaque participant a été invité à exprimer son avis sur la journée passée ensemble. Là aussi, les émotions ont été fortes, chacun des enfants et jeunes soulignant non seulement le fait de s'être sentis bien, mais encore la joie de s'être fait de nouveaux amis, et leur attente d'une visite des jeunes de Down à l'association Stea. L'équipe de Stea a conclu que le fait d'offrir la possibilité à nos bénéficiaires d'interagir avec d'autres enfants et jeunes dans un contexte nouveau, autour d'activités éducatives communes, est une excellente idée qui peut devenir un modèle de bonne pratique dans le domaine des activités de développement des capacités de vie indépendente et de vie sociale. Ainsi, nous remercions le centre de ressources CREST et nos hôtes de la fondation Down de Carei.

Nous pensons réellement que le comportement exceptionnel de nos jeunes reflète le travail assidu réalisé tout au long de cette dernière année par nos assistants sociaux dans le domaine du développement des capacités de vie indépendante et de vie sociale, depuis l'ouverture de notre centre de jour, et nous donne dans le même temps un excellent retour sur l'appréciation des jeunes des rues quant aux services qu'ils recoivent de l'association Stea.

Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu